Le guest du dimanche 25 avril 2010 : Wayne

Pour ce guest du dimanche je recois Wayne, auteur des déjà célèbre Foetus & Foetus et Cadavre & Cadavre. Après avoir spammé sa boite mail avec mes questions indiscrètes voici ce qui en ressort.

Lord Batair : Bonjour à toi Wayne et merci encore d'avoir répondu à mon invitation pour ce dernier guest du dimanche. Avant toute chose veux tu s'il te plaît présenter au monde (enfin mon monde composé d'une vingtaine de lecteurs maxi ^^') ta personne, je te laisse juge du degré de bullshit que tu veux inclure ^^

Wayne : Hello, alors je suis Wayne, dessinateur-scénariste trentenaire, barbu, roux, gaucher, et amateur de bières. (attention, une ou plusieurs tares se sont glissées dans cette présentation ; sauras-tu les retrouver ?). Je suis sur Webcomics depuis 2 ans, créateur de “Foetus & Foetus” entre autres.
A part ça, j'ai un bédéblog depuis plus de 5 ans et me commet à droite à gauche (Nekomix, Psikopat, Onapratut, ZOO…)

LB : Une ou deux tares hein ^_^ Commençons par ton blog et ton site qui reflètent une certaine effervescence. Tu es un boulimique de travail ? ou tu sais pas dire non ?

W : Un peu des deux ! Je n'aime pas rester à rien faire, et j'aime me lancer dans divers projets. Quitte à m'éparpiller malheureusement.
J'avais du mal à dire non aussi. Mais, rassurez vous docteur, maintenant je sais faire des choix et j'ai même réussi, miracle, à terminer des projets !
Depuis 5 ans que j'ai mon blog, ça m'a apporté beaucoup de rencontres et de collaborations. Sans compter que ça m'a permis de vachement évoluer.

LB : Peut être est ce aussi parce que tu en vie ? Parce qu'en parcourant ton site et ton blog on se rend compte que tu participes à pas mal d'albums dessinés par des collectifs d'auteur.
Tu dois aussi retourner des steaks au resto du clown multicolore américain pour survivre ?

W : Si effectivement je commence à toucher des deniers pour mes travaux dans Psikopat, pour mes bouquins (Pipoloft, Foetus & Foetus) ou pour d'autres choses occasionnelles (comme mon scénar des Pieds Nickelés), je suis vraiment très loin de pouvoir m'acheter de la viande et de ne vivre qu'avec ça.
Je bosse encore pas mal en fanzinat ou pour des trucs qui ne sont pas rémunérés, pour le plaisir ou le challenge. Donc, oui, j'ai un “vrai” travail à côté des mes créas (c'est bien connu, le dessin, c'est pas un vrai métier sérieux, ma bonne dame!) : Je suis graphiste dans l'audiovisuel, mais comme je ne suis pas à plein temps, je me garde du temps pour le dessin et la BD.
Oui je sais, c'est plutôt cool Raoul comme rythme de vie !

LB : Abordons maintenant ton oeuvre, que dis-je ton chef d'oeuvre, que dis-je, ta..hum ..bédé super cool Foetus & Foetus ainsi que sa suite Cadavre & Cadavre.
Foetus & Foetus ou l'histoire de 2 frères jumeaux à l'intérieur du ventre maternel philosophant sur la vie intra-utérine.
Alors déjà ça c'est un pitch que tu dois être le seul à pouvoir revendiquer et ensuite, pourquoi ? Je veux dire faut soit être très imaginatif, soit avoir vécu une expérience de la paternité particulière (ou alors faut avoir soi-même philosophé avec son frère jumeau dans le ventre de sa mère mais là je t'arrête je te crois pas si tu me dis que c'est autobiographique ^^)

W : Et bien si justement, c'est autobiographique ! Bon OK, c'était facile.
T'imagines si on se souvenait de notre naissance ? Quel trauma !^^
Non en fait, je ne suis pas père et l'idée de Foetus & Foetus vient d'une soirée où je cherchais des projets de courts-métrages ou de petites séries en vidéo à faire avec des potes. Puis c'était resté dans les cartons. J'ai toujours voulu créer une série en comic strip, étant fan de ce genre de BD, et je rêvais d'en tenir une sur la longueur comme ce qu'on voit sur le portail Lapin.
Quand je suis arrivé sur Webcomics.fr, j'ai ressorti l'idée de F&F qui me semblait parfait pour ce challenge. Je pense qu'effectivement ce n'est pas courant comme héros, 2 foetus !
Mais c'est une façon décalée de parler de notre monde à travers un regard “intérieur”.
Et puis l'absence de décor et le concept minimaliste poussent à travailler les dialogues et le rythme, en un ou plusieurs strips, et à aborder différents thèmes et tons (trash, philo, meugnon…)

LB : Et tu avais prévu des le départ le nombre de page ou la chute ou bien t'es tu laissé une marge de manoeuvre en te lançant avec juste le concept ?

W : J'avais prévu d'en faire entre 100 et 200 selon inspiration et si ça avait du succès. Au départ j'avais écrit les 10 premiers, et les 10 derniers, ainsi qu'écrit des idées en vrac et une liste de thèmes à aborder.
Donc il y avait une structure de base autour de laquelle s'est fait pas mal de broderies.

LB : Passons à la suite à la fois direct et indirect de Foetus & Foetus j'ai nommé Cadavre & Cadavre. Karl et Louis viennent de mourir après presque 100 ans de vie et se retrouvent à nouveau obligé de cohabiter (enfin de se co-putréfier) sous terre.
C'est quand même osé comme idée non ?
Je me souviens avoir été choqué moi même (alors pour la petite histoire faut savoir que je venais d'être papa de jumeaux justement quand j'ai découvert Foetus & Foetus et blam peu de temps après je découvre Cadavre & Cadavre), j'avais trouvé ça de mauvais goût au départ. Tu comprends que certains aient eu ce genre de réaction ? Tu t'es posé la question avant de commencer Cadavre & Cadavre ?

W : Bien sûr que je me suis posé la question. D'autant que j'ai subi un deuil violent et inattendu à peu près en même temps que mes débuts sur cette BD.
Je suis conscient que ça n'aura pas le même succès que F&F (surtout auprès des femmes enceintes^^). Mais en fait, je trouvais l'idée originale, de retrouver les mêmes persos, en zappant totalement leur vie.
Ca aurait trop convenu de faire Bébé & Bébé, Ado & Ado etc… Là on reprend les mêmes codes graphiques en changeant la forme des cases, les couleurs… C'est un exercice de style en miroir. Comme deux parenthèses d'une même oeuvre.

Je trouve ça osé et ça me plait ! La confusion de départ venait du fait que les premiers lecteurs pensaient que c'était des bébés morts, ce qui là aurait été d'ultra mauvais goût (on accepte plus la mort d'un personnage quasi centenaire, c'est logique).
Puis la série s'est installée, et finalement le public était content de retrouver ses personnages avec qui il avait une “relation intime”, leurs caractères, et des dialogues amusants.
Finalement, ça devient presque touchant et personnel, et on n'oublie le côté “cadavre”. Je trouve ça sain d'avoir cette approche. Finalement c'est donné un visage “vivant” à la mort, et je ne trouve pas ça irrespectueux envers les personnes décédées et leurs familles.

LB : C'était un pari risqué en effet. Surtout qu'à priori, à moins de faire un “ Tas de poussière & Tas de poussière ” (ce qui serait un peu trop marketing ^^) ce sera la fin des aventures de Karl et Louis, à moins que…? (admire la façon subtile de tirer les vers du nez)

W : Non non il n'y aura pas de suite : ça sera une aventure humaine en 2 tomes n'incluant pas le truc au milieu qu'on appelle la vie^^. Et n'y aura donc une fin à Cadavre & Cadavre !
J'ai déjà ma petite idée mais faudra attendre ! :p
Indice : je ne suis pas croyant, de quelque religion que ce soit.
Et puis faudra déjà que j'arrive à pondre autant d'épisodes que Foetus & Foetus !

LB : J'imagine que comme Foetus & Foetus, tu as prévu de le faire éditer en version papier lui aussi ?

W : Bin j'aimerais bien, comme ça la boucle serait bouclée, ça ferait 2 beaux tomes dans la biblio et je passerai à autre chose. :)
Mais ça dépendra de mon éditeur “Le Stylo Bulle”, car évidemment le titre comme le sujet sont super pas vendeurs…

LB : Ha parfaite transition ^^ ton éditeur, le stylobulle, m'apparait comme une jeune, voir débutante (pas composé de débutants hein mais qui débute) maison d'édition majoritairement en ligne.
Si j'ai bien compris tu es le 1er auteur à leur avoir confié une bd.
Comment c'est passé le choix de l'éditeur ? Voir même le choix du mode d'édition ?

W : Oui Foetus & Foetus est le 1er livre édité par le Stylo Bulle, sortie en décembre. Par contre non ce n'est pas un éditeur en ligne qui passe au papier. Il a recruté quelques auteurs sur Webcomics mais aussi ailleurs.
Philippe (c'est l'éditeur) et moi avons donc fait notre baptême d'édition ensemble. En fait on s'est rencontré au hasard par internet puis ça a bien accroché, et comme tout mon contenu était quasi prêt, on s'est lancé. Mais c'est de l'artisanat !
On fait des salons, on démarche des libraires, fait de la comm. sur le web… Mais quelque part c'est plus sympa ! Ainsi c'est moi qui ai piloté ma maquette à 100% : j'ai choisi le format, et fait ma mise en page moi-même.

LB : Donc tu n'as jamais pensé à démarcher les éditeurs historique (Castermann, Dupuis et autre). Et si l'un d'eux t'appelait demain, le cigare à la bouche et l'accent texan, (oui j'ai une vision cliché des gros magnats de la BD francophone ^^) et te dis qu'il veut t'éditer, tu fais quoi ?

W : Si, pour Foetus & Foetus j'ai démarché des éditeurs dont le catalogue aurait pu intégrer un titre comme ça (Shampooing, Warum, La Cafetière, Boîte à Bulle…). Mais ça n'a pas pris. Mais ce n'est pas grave ! L'essentiel est de réussir son projet avec quelqu'un avec qui on a un bon contact.
Concernant les gros éditeurs mainstream, il vaut mieux arriver avec un projet plus conséquent et Foetus & Foetus était un peu léger.
Après, pour de futurs projets, ça dépendra. J'ai une clause de préférence avec Le Stylo Bulle, mais elle n'est pas éternelle, et il faut aussi que le projet lui corresponde. Une chose est sûre, je le consulterai avant de démarcher ailleurs (mais comme je suis une grosse feignasse, ça va prendre du temps avant que je bouge l'arrière-train^^). Une autre chose est sûre : les “gros” éditeurs ne viendront pas à moi comme ça, on n'est pas au pays des Bisounours ; faut aller les chercher avec du bon appât…
Et pour Foetus & Foetus, tous dérivés se fera avec le Stylo Bulle, ça c'est clair et signé.

LB : Un homme de parole ce Wayne dis donc ^_^ Sans dévoiler tout tes secrets, le prochain projet estampillé Wayne (et là je parle pas de projet collectif) ce sera quel genre ? Si c'est déjà décidé ?

W : Là j'ai donc Cadavre & Cadavre sur les rails, et j'ai commencé une série en strips les radoteurs sur 30jours de BD. A voir si ça donnera quelque chose de concret.
Sinon j'ai 2-3 projets de récits plus longs plus ou moins écrits dans les cartons, mais par manque de motivation, de satisfaction et de but précis, ça a du mal à vraiment avancer. Des trucs avec plus d'action, d'aventure et de décors.
Et j'aimerais potasser mon côté scénariste, et donc je pense bosser sur des projets de séries humoristiques avec Wouzit. (avec qui j'ai déjà travaillé sur les Pieds Nicklés). Là aussi j'ai des pistes mais c'est embryonnaire et secret. :p

LB : On attends ça avec impatience ! Je te souhaite tout plein de réussite à l'avenir et te remercie d'avoir bien voulu te soumettre à cette interview.
On va se quitter avec la désormais célèbre question que même les islandais nous envie à savoir : qu'est ce que tu fais le dimanche ?

W : Attends tu l'as piquée à “13h15 le dimanche” celle-là !^^
Ma vie étant tout à fait passionnante, chaque dimanche est différent. Parfois actif (piscine, cinéma, jardinage, dessin) ou totalement farniente (grasse mat', repas de famille). Bref rien de très original !
Je cherche une blague sur l'Islande pour conclure, mais j'ai rien qui me vient là.

LB : Les blagues sur l'Islande sont fumeuses de toute façon ^^

Et bien voici la fin de cette interview riche et assez massive quand même, je remercie à nouveau Wayne pour avoir pris le temps de répondre à mes questions.
Concernant la suite de Darion il va falloir patienter jusqu'à ce que j'ai fini de dessiner les 15 prochaines pages (voir plus si le courage et le temps sont de mon coté).
Pour l'avenir du guest du dimanche je vais peut être repenser la formule. Un seul par mois ce serait déjà pas mal et je pense que je vais finalement faire les interviews par mail comme ça a été le cas avec Wayne, c'est plus souple.
Et hu sinon il demande vraiment ce que les gens font le dimanche Delahousse ?

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.